Alors que la Maison Trafalgar organise son propre concours d’éloquence interentreprises, retour sur le concours universitaire auquel a participé Laurine, responsable communication de la Maison Trafalgar.

« Portée, exhortée même par la confiance et l’expertise de son équipe, elle se met au défi de participer à un concours d’éloquence. Et pas des moindres : le Grand oral de l’UCLy. À l’aise devant l’auditoire et rompue à ce type de prestation, elle n’apprend ni ne récite son texte ; elle le vit et l’incarne, pleinement. Les sujets (« Il était une fois ma toute première fois », « Peut-on se vanter d’être humble » et « L’humour cache-t-il nécessairement une part de vérité ? ») s’enchaînent. L’embarrassent d’abord, puis l’inspirent. Entre chaque étape, six jours à peine pour bâtir un discours et conquérir le jury à nouveau. Laurine passe brillamment les épreuves, jusqu’en demi-finale.

Heureuse et fière d’officier auprès de professionnels qu’elle admire, Laurine sert la langue française dans ce qu’elle a de plus noble. Révèle aussi, par ses travaux de création graphique et manuscrite, toute l’étendue de son potentiel artistique. Encore jeune mais déjà très affirmée, Laurine veut acquérir la connaissance technique et l’expérience de vie pour, un jour, comme Trafalgar avec elle, accompagner les personnes vers la maturité personnelle et professionnelle, et révéler les talents. Parcours à suivre. »

Un grand merci à Marine Chevrel, pour ce bel article.