Il s’agit d’une allusion à la Bible, d’un passage dans laquelle la lettre, l’interprétation littérale des mots, est clairement opposée à l’esprit, le véritable message ou l’intention dissimulée sous les mots. Si le “pied” à le sens de la “mesure”, aujourd’hui, l’on continue de dire qu’une personne prend tout au pied de la lettre lorsqu’elle ne cherche pas à interpréter les mots, à essayer de les remettre en question, ni à tenter une interprétation métaphorique ou figurée.