Pour Olivier Leflaive, la Maison Trafalgar distille un ouvrage à la mesure de son histoire.

La Maison Trafalgar a ciselé, pour le fondateur éponyme du domaine viticole, un ouvrage dans lequel les chapitres de sa vie, les grands crus et les paysages de Bourgogne s’enchevêtrent. Pour retracer le parcours rocambolesque de cet homme qui a été tour à tour entrepreneur, musicien, épicurien et viticulteur, pour décrire ses vins comme sa philosophie viticole si caractéristique, la Maison Trafalgar s’est appuyée sur sa palette de savoir-faire stylistique. En français mais aussi in english, les odes et les textes lyriques succèdent aux passages biographiques ou plus didactiques, tandis que page après page se dévoile toute une galerie de témoignages.

Olivier Leflaive, volontiers fantasque, souhaitait un livre qui ose les jeux de mots et l’humour ; un opus qui respire davantage les vignobles de la Bourgogne et les facéties d’une cour d’école que les discours institutionnels et les protocoles. Pour honorer la Maison Olivier Leflaive Frères qui fêtera cette année ses quarante ans, la Maison Trafalgar a tenu à partager des écrits intemporels autant destinés à la famille, aux proches, aux partenaires qu’aux clients. Tout au long de l’ouvrage, l’on croise Olivier, mais aussi ses parents, sa fratrie, ses enfants, ses amours et ses amis. L’on y évoque sa jeunesse, ses tourments et ses victoires ; l’on y parle de vignes, de vins, de vendanges, de Climats, de Champagne, de tonneaux et de terroirs. L’on y raconte ses années d’internat, sa passion pour la guitare et sa collection de panamas ; puis un verre de vin blanc à la main, l’on découvre au gré des mots le pittoresque village de Puligny-Montrachet, en plein coeur de la Côte de Beaune.

Mais comme un grand cru se déguste avant tout avec les yeux, la Maison Trafalgar s’est aussi attelée à un travail graphique et de mise en page des plus méticuleux ; une direction artistique où chaque photographie rend à la vigne et aux travailleurs du raisin un vibrant hommage. À l’aune de cette lecture, se révèlent tant l’empreinte d’Olivier, tenant de la dix-huitième génération Leflaive, que tout ce qu’il compte transmettre à l’avenir ; un ouvrage à l’issue duquel demeure un refrain qui entête : « Je prendrais bien un billet pour la Bourgogne, ça a l’air chouette ! »


Literie Bonnet. La Manufacture historique se dote d’un écrit socle Trafalgar pour ancrer sa maitrise et son histoire !

L’art du coucher. Depuis sa création en 1955, la marque Literie Bonnet n’a cessé de perfectionner son savoir-faire manufacturierdepuis 2016, elle envisage le métier différemment. Pour accompagner l’exigence de ses méthodes et les attentes de sa clientèle, la Maison Trafalgar a eu le plaisir de confectionner un écrit socle qui met en lumière les différentes facettes de cette aventure entrepreneuriale. Le tour de main des artisans litiers, les techniques employées, mais également la trajectoire des dirigeants qui innovent dans un secteur remontant presque littéralement à la nuit des temps. La Maison Trafalgar se réjouit de participer une fois de plus au rayonnement des entreprises françaises, et particulièrement à celui des Entreprises du Patrimoine Vivant !

« Nous avons été littéralement conquis par votre talent et votre bienveillance ; et quelle émotion de découvrir en quelques mots, si savamment orchestrés, tout le chemin parcouru… Toute une vie. Ce portrait, véritable empreinte génétique de notre Manufacture, sera dorénavant notre plus fidèle faire-valoir. Merci à vous tous. »

Nathalie C, Directrice générale Literie Bonnet


Portrait audio. Après avoir écrit le Portrait personnifié du Gyrofocus, Trafalgar confectionne sa version audio, en double langue !

Notre Portrait personnifié donne la parole à cette cheminée élue plus bel objet du monde et au design reconnaissable entre mille. Avec fierté, et un peu d’espièglerie, le Gyrofocus se raconte – de sa naissance improbable au pied des Cévennes à cette ascension qui le porta dans les plus grands musées du monde. Cet écrit tient la promesse d’incarner la démarche de Focus hors des sentiers battus, et d’inscrire son savoir-faire unique, au croisement de l’art, de l’industrie et de l’ingénierie.

Du choix de la voix retenue pour illustrer la personnalité du Gyrofocus à l’accompagnement de l’acteur dans l’intention du texte et dans sa respiration, la Maison Trafalgar incarne le modèle de cheminée le plus iconique. Une version audio qui gagne en ampleur grâce au design sonore réalisé par Nuits Noires, nos fidèles et talentueux partenaires. Une promenade immersive qui tient la promesse de proposer une véritable expérience d’écoute.

« Je ne vous fais pas languir plus longtemps : c’est très bien, bravo ! L’intonation, le rythme, c’est doux et enveloppant, parfait et merveilleux ! »


Beauvallon Collection. Un Portrait iconique de marque bilingue signé Trafalgar !

En confiant à notre Maison d’écriture son Portrait iconique de marque, en français et en anglais, Amaury Rostagnat, le fondateur de Beauvallon Collection, a pu exprimer une philosophie qui va bien au-delà des cinq étoiles aux frontons : son implication personnelle, une émotion, et l’amour pour nos régions. Ici, la clef des chambres est aussi la clef des champs. De la genèse d’une vocation née dans les rivages de la Côte d’Azur, à la construction d’un groupe hôtelier porteur d’une vision singulière, cette réalisation fait éclore un véritable fil conducteur. Ce Portrait écrit explore autant les emplacements de cette collection d’hôtels de caractère que le positionnement du groupe en termes de marque employeur –  il inscrit son sens de l’accueil et ce pas de côté assumé face aux mots coquilles de tout un secteur.


Art et entrepreneuriat. Pour ses 10 ans, la Maison de vente aux enchères FauveParis confie à Trafalgar l’écriture de son Portrait iconique !

Depuis 2014, FauveParis s’est construit une place pérenne dans le microcosme des enchères, grâce à un modèle rare dans son secteur : gérer en toute indépendance son propre lieu de ventes. En liant entrepreneuriat et amour de l’art, la Maison Trafalgar explore cette odyssée collective démarrée autour d’un verre et d’un monde à refaire, dans un Portrait émaillé d’anecdotes qui n’ont rien d’anecdotique. De quelle manière cette porcelaine du XVIIIe est-elle arrivée en possession d’un sultan ottoman ? Pourquoi cette peinture dévoile-t-elle la démarche de l’artiste autrement ? D’où vient ce croquis, quelle est la particularité de cette photographie, à quoi servait ce bel objet, et qu’est-ce qui fait son cachet ? Ici, les experts en art contemporain croisent les passionnés de céramiques anciennes, cohabitent avec les commissaires-priseurs épris de mobiliers et de design ; les œuvres remarquables et les ventes mémorables rythment un récit qui expose tout ce qui fait la singularité de FauveParis – de sa construction à son institutionnalisation.

« Un grand merci de ce portrait écrit qui remplit toutes nos attentes et nous rend fiers de nos dix ans ! C’est beaucoup d’émotion que d’être raconté… C’était une merveilleuse collaboration, à laquelle nous avons pris grand plaisir. Merci, vraiment, de tant d’élégance.. »

Lucie-Eléonore, Co-fondatrice FauveParis.


Programme Pépites. La Maison d’écriture Trafalgar signe une galerie de Portraits de 10 entrepreneurs accompagnés dans leur croissance.

« De superbes portraits, à la hauteur de ces parcours et de l’humilité avec laquelle vous les racontez. On se régale ! Bravo Trafalgar pour la qualité de votre plume et l’authenticité de vos portraits. Merci aux 10 Pépites qui se sont prêtées à l’exercice, sans oublier les 100 autres qui auront l’occasion de s’y prêter… ! »
Raddouane Ouama, Responsable de projet entrepreneuriat

En écrivant sur ces trajectoires singulières et en les rassemblant dans un livret intégralement réalisé par nos soins, nous travaillons à apporter un autre regard sur l’entrepreneuriat et interrogeons les différentes formes de croissance. Loin de toute starification, chacun de ces récits explore les parcours de personnalités courageuses et engagées qui tracent leur chemin, non sans écueils et interrogations, mais toujours avec ardeur et conviction. Qu’ils aient quitté un grand groupe pour monter leur entreprise dans la chimie, connu une ascension fulgurante dans le consulting, le recrutement, le digital ou l’industrie ; qu’ils aient revalorisé le secteur la plomberie ou soient partis de zéro dans la robotique : les dirigeant(e)s accompagné(e)s par le programme Pépites ont tous connu une phase d’hypercroissance qu’ils ont dû apprendre à gérer. Honorée de la confiance renouvelée de la Métropole de Lyon et de la CCI Lyon Métropole, notre Maison s’est également plu à mettre en lumière les entreprises dynamisant ce territoire auquel nous sommes tant attachés ! 

« J’ai été très ému à la lecture de ce portrait » ; « C’est parfaitement écrit » ; « Merci pour la fidélité et la qualité d’écoute qui rejaillissent dans le portrait ». Un grand merci à tous les dirigeant(e)s pour leur engagement dans ce projet collectif et pour vos très beaux retours sur notre travail :  Louis Veyret (Dynergie), Baptiste Privé (Huggy), Brice Chambard (Obiz), Marion Guichard (Chemlys), Sacha Stojanovic (Meanwhile), Alexandre Rocco (Shift), Pascal Charrier (Efalia), Thomas Baverel (Silkhom), Damien Fauve (Wobz), Benjamin Kohen (SABEKO).Merci également à nos clients historiques pour leur pleine appréciation « C’est vraiment une expérience de découvrir les dirigeant(e)s sous cet angle. J’adore, c’est très réussi ! »


Dans les coulisses de notre aventure avec le groupe Aurige ; épisode 6

Restauration du patrimoine et monuments historiques. De l’écriture aux photographies en passant par le graphisme et l’impression, Trafalgar réalise le livre qui célèbre les artisans de la Maison Aurige !

Extrait du témoignage de Pauline Dikete, Tailleur de pierre – Lefèvre

« Staffeuse ornemaniste de formation, j’ai entrepris il y a quelques années une reconversion dans la taille de la pierre. Et même si, comme on dit, je suis passée « du plâtre au caillou », le cœur de la démarche reste le même. Je prends toujours un énorme plaisir à voir l’évolution de la pierre, geste après geste, à découvrir la pièce prendre forme en respectant un plan au millimètre. Si j’ai déjà eu le privilège, au cours de ma carrière, d’intervenir sur des chantiers comme le Panthéon ou le Palais-Royal, et sur le chantier de l’Arc de Triomphe, mon souvenir le plus mémorable reste les Invalides. »

Extrait du témoignage de Adrien Willeme, Appareilleur principal – Lefèvre

« Mon métier d’appareilleur emprunte autant à la science qu’à l’imagination ; il requiert un rapport presque charnel à l’épure ! Tout en visualisant les volumes et les profondeurs, je dois considérer les règles physiques qui régissent notre monde : les contraintes de portance, de gravité, de frottements ou de torsion. C’est ainsi que je peux jauger au mieux l’état de l’édifice, définir les panneaux utiles à la taille, jusqu’à la pose des blocs. »


Dans les coulisses de notre aventure avec le groupe Aurige ; épisode 5

Restauration du patrimoine et monuments historiques. De l’écriture aux photographies en passant par le graphisme et l’impression, Trafalgar réalise le livre qui célèbre les artisans de la Maison Aurige !

Extrait du Portrait de Sandy Ignaszak, tailleur de pierre, Jacquet :

« De la Sainte-Chapelle au château de Joux, en passant par les citadelles de Vauban, Sandy, qui aurait aimé être une petite souris du passé, a glissé sa signature sur d’innombrables pierres. Dans ces ateliers où la plaisanterie n’est jamais loin, les expressions du cru telles que « bassauter » – « pour “flemmarder” ! » – se sont mêlées au contact des Lyonnais qui font « à la z’œil ». Sandy n’a qu’à visser sa casquette à motif camouflage pour entrer en mode déroulage. Et quand elle remise son attirail, quand elle ne cause pas caillou avec son mari lui aussi dans la profession, la pile électrique laisse les forteresses cathares qu’elle aime tant, les ports de charge et le martèlement, pour randonner en silence. C’est là qu’elle élargit le monde minéral pour englober celui du végétal ; en passionnée de botanique, la maman ajoute aux pierres qui s’émoussent tout ce qui bruisse et qui pousse. »

Extrait du Portrait de Pierre Gilbert, Responsable atelier restauration, Ateliers de la Chapelle :

« Pierre assure un suivi qui va de la clientèle aux solutions pour les demandes particulières, du management aux livraisons, sans oublier la joie d’en revenir au bois. Au fil des années, on a pu le voir suspendu à son harnais sur un mur qui toise les seize mètres, avec sa scie sabre et son pied de biche, ou penché sur un bas-relief qu’il restaurait au scalpel. Il a ainsi participé à sauver des termites les retables monumentaux de l’église de Saint-Pierre et Saint-Paul de Bordeaux ; et tant d’autres merveilles d’ébénisterie. Parmi elles, l’Hôtel de la Marine, pour lequel l’Académie d’Architecture lui a remis la médaille d’argent. Pierre se rappelle surtout la chancellerie d’Orléans, un projet de onze ans qui débuta de manière romanesque par l’étude des décors déposés au sortir de la Grande Guerre, et sommeillant depuis dans des caisses en bois. » 


Dans les coulisses de notre aventure avec le groupe Aurige ; épisode 4

Pour accompagner les Portraits et les Témoignages de ses artisans, le groupe Aurige a également confié à la Maison Trafalgar son Portrait iconique ; il retrace l’histoire de ce leader de la restauration de patrimoine.

Extraits : 

« Dans les années soixante et soixante-dix, tout se décidait encore depuis la rue de Valois ; le cachet du ministère de la Culture était le seul à faire loi. Commençant en tant que simple métreur, Marc-Henry Ménard père pressent qu’une opportunité va permettre de s’étendre à des centaines de lieues à la ronde. À l’aube de la régionalisation voulue par Charles de Gaulle, il nourrissait déjà cette idée d’implanter des unités autonomes sur le territoire. Il ne fallut plus que la nomination d’André Malraux et sa loi-programme en faveur des édifices classés, pour que le jeune homme saute dans sa Renault 8 avec, à ses côtés, une poignée d’aventureux. »

« Débutant par la Charente, la Maison Aurige se consolide rapidement en une fédération de PME et d’agences dans tous les fiefs de France. C’est la période des coudes-à-coudes serrés avec les acteurs locaux, des exploits entrepreneuriaux réalisés dans des temps records, des techniques nouvelles pour réparer le bois et des ouvertures de carrières pour approvisionner les chantiers. Les architectes sont conquis par l’exigence de ceux qui vont jusqu’au bout, jusqu’à la provenance même des cailloux. Telle pierre dont on sait qu’elle grise dans le temps, telle autre qui fut spécifiquement utilisée sur une gargouille pour ses inclusions de quartz noir. »

Restauration du patrimoine et monuments historiques. De l’écriture aux photographies en passant par le graphisme et l’impression, Trafalgar réalise le livre qui célèbre les artisans de la Maison Aurige !


Dans les coulisses de notre aventure avec le groupe Aurige ; épisode 3

Pour imprimer les 3 000 ouvrages qui font honneur au minutieux travail des artisans du groupe Aurige, la Maison Trafalgar s’entoure une nouvelle fois de la Manufacture Deux-Ponts. En tant que partenaire officiel de l’Institut National des Métiers d’Art, notre équipe est évidemment fière de collaborer avec une imprimerie labellisée EPV.

Depuis 1935, la Manufacture Deux-Ponts réunit les habiletés françaises en matière d’impression. Une collaboration évidente pour nous, comme pour notre client, le groupe Aurige, qui défend et protège les savoir-faire de prestige. Les pages se tournent et dévoilent la beauté du geste des artisans ; l’histoire du groupe accompagne les visages de celles et ceux qui s’attèlent à conserver la grandeur des bâtiments ; c’est tout une histoire et les aspirations d’un groupe qui prennent vie sur un papier mat, encré de noir et de blanc.

 

Restauration du patrimoine et monuments historiques. De l’écriture aux photographies en passant par le graphisme et l’impression, Trafalgar réalise le livre qui célèbre les artisans de la Maison Aurige !