La créatrice de parfums Fabienne Boiron commande son Portrait à notre Maison : “Arriver à écrire tout ce que l'on exprime, tout ce que l'on ressent profondément avec une telle justesse : c'est de la dentelle.”

En se lançant dans la création de parfums, Fabienne Boiron, qui connut une première carrière de haute responsabilité dans le secteur de la cosmétique, a été confrontée aux défis d’une reconversion professionnelle opérée dans l’entrepreneuriat : trouver le bon et se présenter à ses clients. La fondatrice de Renais-sens a ainsi fait appel à notre Maison pour réaliser un Portrait de dirigeante qui connecte les points entre son parcours et l’identité de sa marque. Cet écrit socle, dont la trame célèbre le fameux triptyque qui équilibre un parfum – notes de tête, de cœur et de fond –, se consacre à la cohérence du cheminement de Fabienne ainsi qu’à sa crédibilité en tant qu’entrepreneure et créatrice de nouvelles senteurs.

Retour client de Fabienne Boiron sur son Portrait : 

« J’ai senti, intuitivement, que c’était juste pour moi de le faire à ce moment-là. La plume de la Maison Trafalgar est d’une élégance rare. Tout était beau, tout était raffiné, tout était vrai. La Maison Trafalgar m’a vraiment offert l’univers, l’écoute, toutes ses compétences et son agilité dans l’écriture, pour arriver à retranscrire ce que j’avais en moi, ce que j’avais besoin d’exprimer et de voir écrit. Une Maison comme Trafalgar apporte ce supplément d’âme que nous ne sommes pas capables de donner nous-mêmes à notre histoire. Arriver à écrire tout ce que l’on exprime, tout ce que l’on ressent profondément avec une telle justesse : c’est de la dentelle. Le service client de la Maison Trafalgar était exceptionnel. J’ai autant aimé le chemin que la destination. Merci d’être là, et je le dis avec beaucoup d’émotions : merci pour ce que vous faites, et qui vous êtes.« 

Extraits de son Portrait :

Parce qu’une empreinte olfactive peut prendre une teinte autrement plus affective, la fondatrice de Renais-Sens pourrait elle-même replonger avec aisance dans les ressacs de souvenirs enracinés à Messac par l’émanation du café au lait, du miel ou de la poire ; revenir à la douceur des vergers et des ruches qui parsemaient la terre de ses grands-parents. Fabienne pourrait aussi bien s’étendre sur cette légèreté qui la traverse sitôt son odorat sollicité, que sur ce plaisir d’ouvrir les portes des laboratoires Gattefossé où sa première expérience inaugura deux décennies de carrière dans la cosmétologie.

Au sein de son espace où s’amoncellent les souvenirs de voyage et tant d’autres inscrits à même la pierre, où son émerveillement pour le Cirque du Soleil rejoint les inspirations chamarrées à l’indienne, une seule pièce détonne avec l’atmosphère. Dans un atelier aux murs immaculés trône un bureau rangé de façon méthodique, surplombé d’un orgue à parfums exposant des centaines de bouteilles alignées par ordre alphabétique. Car si l’intuition se charge d’associer les extraits et les concentrés, l’accoutumée des spiritualités et des introspections garde en tête cette exigence affûtée par les responsabilités, la droiture scientifique de la pharmacienne, l’attention au détail de l’ancienne cadre dirigeante.

Aux rendez-vous pédagogiques, aux fabrications pour les entreprises, s’ajoutent progressivement la conception d’une collection d’eaux de saison et de papier, des envies d’intervenir auprès des patients médicalisés ou d’apposer un sceau olfactif sur les liens qui unissent les jeunes mariés. Galvanisée par l’exploration de combinaisons déclinées à l’infini, enivrée par la liberté de transformer une formule en alchimie, Fabienne a renoué à sa manière avec un sens créatif qui l’étreint, et n’a aujourd’hui de cesse de parfaire la finesse de ses parfums.


Portrait croisé d’associés de Laurent et Olivier de la Clergerie, Galerie de 25 Portraits de collaborateurs du groupe LDLC : “Je ne pensais pas qu’on vivrait cela.”

Afin de célébrer ses vingt-cinq ans avec le même esprit de renouvellement qui lui a permis de devenir un leader de la vente high-tech, le groupe LDLC a souhaité ancrer son histoire aux côtés de la Maison Trafalgar. Offrant un contrepoint intime et original sur ce quart de siècle, le Portrait croisé des deux frères de la Clergerie, Laurent et Olivier, a été l’occasion pour les deux associés de prendre le temps de revenir sur ce qui a fondé et construit cette épopée entrepreneuriale et familiale. Mais c’est aussi au travers d’une galerie de vingt-cinq Portraits écrits et photographiques consacrée aux membres de leurs équipes, que le groupe a souhaité prendre le temps de présenter quelques talents. Qu’ils œuvrent au sein des entrepôts, des magasins ou du siège, qu’ils soient en charge de la maintenance, du service administratif ou de la logistique ; du livreur vétéran à l’étudiante diplômée de l’école interne, des responsables de département aux directrices de filiale, LDLC s’est incarné grâce à cette diversité de vécus et de regards. Mis en perspective dans un livret conçu par nos soins, ces récits individuels révèlent l’histoire collective d’un groupe régulièrement médiatisé ; répondant ainsi aux défis portés par un tel anniversaire : remercier, révéler, inscrire et inspirer.

Retour client de Laurent de la Clergerie sur la galerie de Portraits : 

« En lisant les 25 portraits des équipes, j’ai trouvé cela épatant. Et la photographie à côté, liée au portait, c’était incroyable (…) L’émotion qu’il y avait derrière ces portraits… Je les ai lus d’un trait. J’y ai passé trois heures, un soir, sur mon ordinateur. J’ai eu quelques larmes, pour être franc, tellement je trouvais cela beau et l’amour qu’ils pouvaient restituer. Bien sûr, l’écriture est parfaite, mais ce qui m’a fait le plus vibrer, c’est que les portraitistes Trafalgar sont allés chercher la pulpe du fruit de chaque personne pour créer une histoire qui est juste magnifique. Il faut vivre l’expérience ou lire les portraits qui existent pour comprendre que c’est complètement différent de tout ce qu’on peut lire ailleurs. C’est de la haute couture, non seulement dans l’écriture, mais aussi dans l’expérience qu’on vit. C’est tout le moment qu’on vit qui est de la haute couture. Le moment de partage qui est simple et unique dans sa façon d’être, et le restitué, qui est quelque part le moment de grâce. Quand on lit les différents portraits, on va au-delà de ses espérances. On n’imagine jamais ce que les portraits vont nous faire vivre. Merci à tout le monde car j’ai vécu, et vous avez fait vivre à toutes les équipes, un moment incroyable. Je ne pensais pas qu’on vivrait cela, et vous nous avez fait vivre un petit moment de grâce, donc merci.« 

Retours de collaborateurs du groupe LDLC : 

« Je suis bluffé par cette haute couture faite main par la Maison Trafalgar. Vous avez une équipe formidable, qui rassure et qui met en confiance lorsqu’on se présente à vous. C’est ce qui m’a permis de me livrer à cœur ouvert. Vous êtes des professionnels et je vous félicite. Vous avez tout mon respect car tout le mérite vous revient pour le travail accompli, c’est magique. »  – Basil

« Un grand merci pour ce magnifique cadeau que ce portrait. J’adore l’écriture, à la fois poétique, funky, sérieuse, émouvante… Je me suis marrée en le lisant, j’ai parfois juste souri, de tendresse ou de nostalgie, et j’ai fini émue à la lecture de tout ce parcours. Vraiment, quel chouette portrait ! Et j’en ai même aimé la photo, c’est dire ! L’équipe est géniale, elle respire l’empathie, du coup on a tout de suite confiance et on se sent en sécurité (ça aide pour se dévoiler !) Vous avez tous cette capacité à mettre à l’aise dès les premiers instants, et je crois que cela vient du fait que vous aimez les gens, pour de vrai, et on le sent. Merci pour votre humanité, merci pour votre gentillesse, votre patience aussi, à nous écouter sans broncher, à être à l’écoute de nos besoins, à être à nos petits soins, ça fait du bien. »  – Virginie 

« Je tiens à vous remercier pour cette expérience hors normes qui m’a fait passer par plusieurs émotions. J’ai pu plonger, grâce à vous, dans mes souvenirs, retrouver des fragments de vie que j’avais enfouis dans mon esprit et presque oubliés… Parfois inconfortables, parfois drôles, parfois compliqués, parfois douloureux, parfois tendres… Tous ces moments que j’ai échangés avec vous m’ont marquée. Votre douceur et votre écoute m’ont permis de me dévoiler sans retenue, et je crois que c’est à cela que vous pouvez vous dire que votre Maison est puissante. À la première ligne de mon portrait, j’ai esquissé un sourire… Oui, c’est bien moi et c’est réussi. Un immense merci à votre Maison, votre équipe, mais aussi et surtout à Laurent, qui m’a permis de vivre cette expérience. »  – Amandine 

« Wouah c’est génial ! Le rendu est fabuleux, et l’écriture, j’adore ! C’est punchy et drôle ! Vraiment bravo ! Je tenais à vous remercier pour ce sublime travail. Votre équipe est à votre image : bienveillante, souriante, et avec beaucoup de goût ! Résumer deux heures d’entretien en une page, sans connaître son interlocuteur, mais arriver à faire ressortir sa personnalité comme si vous connaissiez la personne depuis toujours, c’est un art ! Le résultat est sublime, et on aurait presque envie que cela dure encore, page après page ! Merci encore. »  – Alison


Alcée Montfort : le Portrait Trafalgar comme outil socle du lancement de son entreprise

Pour lancer son entreprise et son concept novateur – des coffrets haut de gamme offrant l’occasion de monter sa propre pièce d’horlogerie –, Alcée Montfort a fait confiance à la Maison Trafalgar pour réaliser un Portrait entremêlant ses expériences d’ingénieur dans le luxe, son amour pour l’artisanat d’art et la vision de sa marque. En plus d’expliciter une offre à la fois technique et visionnaire par un récit appelant plus à l’émotionnel qu’au descriptif, ce Portrait fait la part belle à la cohérence entre l’identité de Maison Alcée et le cheminement de sa fondatrice éponyme, mais projette aussi les futurs clients dans l’expérience atypique proposée par la jeune entreprise. 

Retour client Alcée Montfort : 

« L’expérience Trafalgar nous permet de faire une pause et de retracer tout le chemin déjà parcouru. L’écrit est personnel, juste, poétique et nous permet de goûter à toute la richesse et à l’élégance de la langue française !« 

Extrait du Portrait de la Maison Alcée : 

Plus encore que l’étude des frottements et les calculs savants, plus encore que la gestion, l’optimisation et les premiers pas en management, Alcée garda de son passage Hermès un émerveillement pour la noblesse des matières et une manufacture tout aussi altière. De ces étoffes de soie sublimées par des couleurs qui jamais ne s’évaporent à ce cuir tanné, brossé, et marqué à la feuille d’or, la jeune cheffe de projet ancra là ce besoin d’esthète de pourchasser le beau. Une quête qui l’aiguilla d’abord chez Cartier, Richemont, puis en Suisse, vers le petit monde de l’horlogerie, où la mécanique de l’heure se commande tant par la raison que par le cœur.


“Je garderai en mémoire mon passage chez Trafalgar” : Kaeser Compresseurs offre l’expérience Trafalgar à ses équipes

La Maison Trafalgar continue d’explorer la richesse du monde industriel ! En faisant le choix de collaborer à nos côtés, le leader des compresseurs à air Kaeser Compresseurs brise audacieusement l’image d’une activité dominée par les machines et les performances produits grâce à une galerie de Portraits écrits et photographiques de huit collaborateurs. De la comptable au projeteur, du directeur SAV au responsable des pièces détachées, c’est une palette de savoir-faire insoupçonnés et de personnalités bigarrées qui pointe à travers ces récits. Si ces femmes et ces hommes n’ont pas l’habitude de profiter de deux heures complètement dédiées à leurs ressentis et leur parcours dans et en dehors de l’entreprise, les appréhensions et la retenue s’évanouissent rapidement au profit de confidences à cœur ouvert. Une expérience qui renforce toute la considération portée à leur engagement, et qui dévoile la réalité terrain ainsi que la singularité de la filiale hexagonale du groupe allemand. 

Retours de collaborateurs du groupe Kaeser Compresseurs : 

« Je vous remercie sincèrement pour cette belle expérience ! Vous avez réussi à me mettre à l’aise autant à la séance photo qu’à l’élaboration de mon portrait. Les moments humains passés avec vous m’ont été enrichissants et agréables. Le résultat est harmonieux, poétique, élégant et pétillant ! Tout simplement, merci ! »  – Amandine

« Merci à toute l’équipe, je garderai en mémoire mon passage chez Trafalgar ! »  – Laurent

« C’est avec grand plaisir que je découvre mon portrait ainsi que celui de mes collègues.  C’est parfaitement bien écrit. Je suis ravi, il me correspond parfaitement. Je tiens à vous remercier vous et votre équipe pour tout le travail que vous avez mis dans ce portrait. »  – Olivier 

« Merci pour ce beau portrait, bluffant ! »  – Matthieu 

« La Maison Trafalgar est la quintessence de notre âme, au travers de l’écoute et de la plume de votre portraitiste, narrateur prodige, ainsi que de votre adorable paparazzi ! Merci à toute votre équipe qui nous réserve toujours un bel accueil, puis à ceux qui sont restés dans l’ombre et qui contribuent à cette belle réussite. »  – Jaël


Eli Grita, la créatrice de mode Julia Colléaux confie son Portrait à notre Maison

À la suite d’une rencontre inspirante au Salon du Luxe de Paris, la Maison Trafalgar est heureuse d’avoir ouvert ses portes à Julia Colléaux ! La créatrice de la marque Eli Grita et de l’emblématique Power Jacket est venue chercher entre nos murs une expérience pareille aux pièces qu’elle confectionne : colorée et sur mesure.  Dans ce Portrait émaillé de symbolisme, émerge une histoire marquée par une transdisciplinarité jusqu’alors délivrée de façon éparses ; un parcours unifié et rassemblé en un écrit iconique et lumineux, qui ancre définitivement tout ce que la créatrice de mode a engrangé d’inspirations, d’expériences mystiques et d’élans artistiques.

 

Extraits du Portrait de Julia :

Il aurait été trop évident pour l’assertive de s’autoriser à monter son entreprise ; elle savait pourtant justifier un départ éclair pour les Amériques, ou provoquer la suerte pour accoster le monde de la musique. Il aurait été trop simple, pour l’intuitive, de tracer une ligne droite entre les défilés pailletés, improvisés plus jeune sous l’œil d’une aïeule maternelle, et ceux que la dirigeante organise désormais dans la confidentialité des grands hôtels.

 

Outre le succès de sa Power Jacket que de nombreux convaincus endossent sur les papiers glacés et les plateaux télé, sa signature agence et fédère tout ce que l’artiste parisienne et sa mine lumineuse ont semé de prestations scéniques, de sculptures géométriques, de pas de danse et de tours de chant, de spiritualité et d’expériences initiatiques. À la manière des vingt-trois empiècements épars, puis assemblés en une veste iconique, ce sont les fragments les plus intimes de Julia qui cohabitent sous le pseudonyme chamanique d’Eli Grita.

 

Julia s’affaire avec légèreté, cumule les anecdotes abracadabrantesques, partage ses looks et ses fous rires telle qu’elle est, et jamais comme le protocole le voudrait. Elle échange avec ses partenaires en pleine séance de yoga ou leur répond sur un paddle en pleine mer, parce qu’elle ne saurait donner autant de souffle aux vêtements sans respirer, sans prendre le temps. Elle qui a toujours eu la capacité de « se brancher à l’autre », travaille moins pour vêtir que pour faire étinceler ses hôtes. La trentenaire qui se repère sans peine dans le dédale du Tarot de Dodal, et connaît par cœur le langage des couleurs, sait charger ses réalisations d’un symbolisme signifiant. Un sur-mesure qu’il faut définitivement être prêt à porter.


Départ à la retraite du premier collaborateur du groupe Grand Large Yachting : offrir un Portrait écrit et l’expérience associée

Le constructeur de voiliers de plaisance Grand Large Yachting s’est tourné vers la Maison Trafalgar pour célébrer un cap important : le départ à la retraite de François, premier collaborateur historique et pionnier de cette grande aventure qui vit évoluer la petite entreprise en un groupe leader dans son secteur. Conçue comme un véritable cadeau, l’expérience offerte par les deux associés fondateurs a eu le don de toucher ce passionné de bateau. Venu à Lyon depuis le Cotentin exclusivement pour son entretien d’extraction et la séance photographie, le jeune retraité a été reçu dans le cadre chaleureux et intimiste de notre Maison. Quelques joyeusetés œnologiques et gastronomiques concoctées selon ses goûts, et avec la complicité de son épouse, n’ont fait que renforcer le plaisir de cet instant suspendu. Retraçant la carrière mouvementée du marin patenté, ce Portrait ancre tout ce que François a insufflé et bâti au sein de la grande odyssée Grand Large Yachting. Une trace sincère portée par un récit qui incarne à la fois le parcours d’un homme, et un fragment indélébile de l’histoire du groupe.

Extrait du Portrait de François : 

Alors que l’autodidacte réparait et bidouillait ses bateaux sans jamais aller au bout, il peaufina ses connaissances apprises sur le tas par une formation en automatisme. Depuis, François confirme que le travail manuel n’a rien de la bricole, et qu’il peut être bon de passer un peu de temps sur les bancs d’école. Entre les journées à carréner et les mois à œuvrer dans l’estrudage plastique, son entrée sur le marché du travail vit sa ferveur se réfréner. Le coup de fil d’un camarade de promo crut raviver les espoirs de François, qui finit par se retrouver au bon poste, au mauvais endroit. Plutôt que les paysages de granit et les brises de Breizh, François se contenta du ciel lourd du Cotentin, de cette Normandie au caractère renfermé qu’il ne quittera pourtant plus jamais.

Retour d’expérience de François : 

« Stéphan, Xavier, merci du fond du cœur de m’avoir accordé votre confiance, permis de vivre cette aventure inespérée, et offert la possibilité de m’épanouir quotidiennement dans la création de beaux objets. Mes dix-sept années chez Allures ont été d’une richesse incroyable, je garde en mémoire de très belles rencontres, et la reconnaissance des clients, témoignée par des lettres ou des repas. Nous avons fait les meilleurs choix pour pérenniser la structure, assurer la transition. Au-delà de l’âme qui a été insufflée dans l’entreprise, je pense que les équipes ont tout ce qu’il faut entre les mains pour réussir.« 


Jouffre : "le plus beau témoignage d'un amour souvent difficile à exprimer en entreprise."

Avec le départ à la retraite du fondateur Charles Jouffre, celui de collaborateurs comme le dessinateur Franck Martinier ou encore le tapissier et Meilleur Ouvrier de France Lionel Munck, la très pudique société Jouffre a saisi l’occasion d’exprimer à ses équipes des années de reconnaissance, d’admiration et de respect. Faisant fi des stratégies de marque qui dénaturent parfois les lignes où se réapproprient l’histoire, l’équipe s’est offert cette prise de recul avec subtilité, beaucoup d’élégance et d’humilité.

 

Retour client sur la galerie de Portraits de talents :

« Il n’est pas simple de remercier comme il se doit des collaborateurs d’exception qui accompagnent l’entreprise depuis près de trente ans. Encore moins lorsqu’ils partent à la retraite, laissant derrière eux un héritage précieux. Grâce à la Maison Trafalgar, nous leur avons offert une expérience unique. L’entretien et l’écrit resteront certainement le plus beau témoignage d’un amour souvent difficile à exprimer en entreprise. Merci d’avoir su créer cette belle équipe et cette entreprise indispensable. » – Romain J, General Manager

 

« Tout est absolument parfait. Je vous félicite d’être parvenus à écrire ce portrait très réussi, au travers de nos échanges et de mes histoires quelques peu anarchiques. Nous avons bien travaillé ensemble, mais vous avez surtout été très forts ! Ce portrait laissera effectivement une vraie trace de nos parcours au sein de cette entreprise. Je vous remercie grandement et vous adresse toute mon amitié. Continuez comme cela, ce n’est que du bonheur ! » – Franck M, Dessinateur

 

Retour client sur le Portrait iconique de l’entreprise :

« Ce fut d’abord une très belle rencontre avec deux jeunes associées passionnées et passionnantes, qui ont su, en quelques minutes, nous emporter dans une expérience qui s’annonçait dès lors atypique. Ce fut ensuite un rendez-vous dans un cadre magique, un portraitiste aux petits soins qui a su, tout à la fois, me mettre à l’aise, me faire plaisir avec quelques attentions particulièrement bien choisies, faire sortir de mes tripes l’histoire de toute une vie. Ce fut enfin un concentré habilement rédigé au travers d’un portrait d’entreprise iconique, qui répond très exactement à tout ce que nous avions exprimé. Quant aux portraits de nos collaborateurs, le rendu est exceptionnel ! J’adore ! Merci Trafalgar. » – Charles J, Dirigeant


La Maison Trafalgar emporte la confiance de Climb Up, leader des salles d'escalade en France

Les réveils à deux heures du matin pour grimper les plus escarpés des chemins, les coulées de neige et les nuits orageuses, les expéditions de deux journées, parfois pliées en une, le Sahara et ses dunes, les rocs du Maroc et les roches ocres de Petra, le Mont Blanc à dix ans et les Aiguilles d’Arves cotonnées de blanc : autant d’instincts de grimpeur qui ont assuré tout au long de la vie de François Petit son versant d’entrepreneur. De son curriculum, où se côtoient médailles et podiums, à son parcours qui se partage l’art de la varappe et la création en cascade de salles d’escalade, le spécialiste des voies longues a pavé la sienne à vue, se plaisant à enchaîner les hauts faits sans en présager les effets : « Au départ, je ne pensais pas à une carrière en pro. Plus j’escaladais, plus j’étais heureux ! De la même manière, je n’aurais pu imaginer devenir champion du monde, ni prédire que je fonderais le groupe Climb Up en m’entourant de plus de trois-cents collaborateurs à travers la France… »

Grâce à cette passion de l’escalade clipsée à une solide vision entrepreneuriale, le double vainqueur de la coupe du monde François Petit a ouvert la voie à la démocratisation de la pratique. En plus de consacrer ses efforts au réconfort indoor, le groupe Climb Up fait appel à notre Maison pour poser des mots sur ces lieux de partage qui réunissent tous les niveaux, tous les milieux, et tous les âges.

Plus que des zones d’entraînement, Climb Up conçoit des lieux de vie permanents à quelques stations de chez soi, des murs d’escalade qui poussent au dépassement mais ne blessent pas les doigts. Surtout, ils abritent des espaces à la surface vertigineuse accueillant tous les publics, toutes les activités socles – fun climbing, vitesse, voie et bloc.

« Merci pour votre écoute et votre travail, ce fut un réel plaisir de mener ce projet à vos côtés. » – Laure V, Responsable communication


LVMH – Le Bon Marché & La Grande Épicerie font appel à notre Maison pour ouvrir les coulisses de leurs grands magasins parisiens

Elle est Responsable adjointe de la sûreté, Adjointe au chef pâtissier, Stockiste, Responsable Cave, Conseillère de vente aux évènements commerciaux, Gestionnaire de téléphonie mobile, Responsable des Ventes Lingerie et Petite Enfance ; Il est Architecte d’intérieur, Horloger, ou encore Chef Boucher. Ces femmes et ces hommes sont tous porteurs d’une identité, d’un savoir-faire, d’une histoire personnelle et d’un héritage partagé avec Le Bon Marché. Nous les avons retrouvés à Paris pour leur faire vivre un instant suspendu dans le temps ; un moment qui leur a été consacré pour revenir sur leurs formations, leur parcours interne, leur mérite et leurs rêves.

« En contactant la Maison Trafalgar, nous avions à cœur de faire que nos collaborateurs se rencontrent autrement, et nous avons nous aussi été prises à notre propre jeu ! Travailler avec Trafalgar, c’est bien sûr une histoire d’élégance, de mots qui vous scotchent, de portraits cousus main qu’on se presse de découvrir, mais c’est aussi la rencontre d’une équipe à l’écoute, qui a su plonger dans nos univers pour mettre en valeur des détails insoupçonnés. » – Mathilde B, Responsable Communication interne et Expérience collaborateurs

Merci à Soukaïna Jabir, Arnaud Munoz Esteves, Charlotte Toubeau, Jacqueline Da Silva, Hakim Bourahla, Roxane Amargil, Karine Dievart, Nathalie Aubert, Arnaud Sevestre et Vinciane Lefevre pour leur confiance tout au long de l’élaboration de leur Portrait.


Triptyque de Portraits métiers pour le groupe Veolia

Rendre visible l’invisible et ouvrir les coulisses d’un métier peu connu via le parti pris de la littérature, tel était le défi lancé par la Direction de la communication et des ressources humaines du groupe Veolia. À travers le parcours de vie et la carrière de trois collaboratrices, ce triptyque de Portraits écrits et photographiques s’est attaché à valoriser le savoir-faire comme le savoir-être d’un métier de service à caractère industriel et technique, beaucoup plus affectif qu’il n’y paraît. Bravo au groupe Veolia d’avoir fait en sorte que le temps s’arrête et qu’il puisse se savourer en permettant à Laure, Aurore et Patricia de revenir sur leur évolution interne, leur réalité terrain, et tout ce qui fait la fierté de ces femmes dans leur quotidien. 

 

Un grand bravo pour ce magnifique travail. J’ai été très touchée à la lecture de ces portraits, écrits tout en élégance. Je n’ai rien à redire : vous prouvez que l’écriture est extrêmement puissante quand elle est maîtrisée.” – Sophie M, Directrice Communication

 

Je vous avoue avoir été touché à la lecture de ces portraits. Toutes nos intentions se sont matérialisées au travers de ces écrits et de ces photographies, en tout cas je suis très fier de nos collaboratrices.” – Jean-Marc R, Directeur Ressources Humaines